mardi 27 juin 2017

Nitescence

Bouscule moi mon Ami(e), que je puisse voir ton Monde
A ta façon, avec un regard neuf et sans prétention.
Il est si facile de rester à ma place, inerte, dans ma ronde,
Et tourner indéfiniment sur moi-même comme un pion.

Réveille-moi mon Ami(e), en te regardant tel un miroir
Qui reflète mes zones sombres, alanguies et fuyantes.
Il est si aisé de me persuader que c'est l'Autre mon désespoir
Alors que c'est à moi de me mouvoir là où je suis rayonnante.

Aime-moi mon Ami(e), avec ton Cœur bienveillant, ouvert,
Ton sourire éclatant et ta joie de vivre en toute circonstance.
A plusieurs, la Lumière est plus dense, plus forte dans nos Univers.
Toute seule, je ne peux rien. Avec Toi, la vie est Excellence.

http://gaellehersent.ultra-book.com/illustration-p18546

dimanche 18 juin 2017

Le poids des choses

Un vieil  homme marchait, tout courbé sur la chaussée.
On aurait dit que sur son dos, toute sa vie il avait porté
Le poids du Monde, voire celui de l'Univers entier...
Pour tout dire, il faisait peine à voir, cet être tout plié.

Il vient à s'asseoir sur un banc, et se risque à lever
Le regard pour apercevoir les oiseaux qui sont là à pépier
Pour sa plus grande joie car il aime à leur lancer
Des graines, et sourire face à leur démarche dansée.

Il les envie pour leur légèreté, leur grâce, leur liberté ailée,
Celle qui ne s'est jamais autorisée dans sa longue vie délitée.
Il se l'avoue depuis quelques années : c'est un grand regret
Que d'avoir donné tant de poids aux choses du passé.

Aujourd'hui, il ne peut que s'apitoyer sur ses choix mentalisés...
Le Coeur lui a toujours dit quelle voie adopter,
Mais il n'a pas eu assez de courage pour l'écouter.
Son dos bosselé est là pour le lui rappeler.

Au faîte de sa vie, il assume le chemin qu'il a arpenté.
A qui veut bien l'entendre, il raconte volontiers
Ce qu'il a compris de ses expériences d'aîné :
Exister en Homme libre d'incarner qui il Est.

http://slelion.e-monsite.com/album/categorie-par-defaut/homme-courbe.html

samedi 10 juin 2017

Ton proche-un

Pour aimer l'Autre, il convient de s'aimer Soi.
Pour s'aimer soi-m'aime, tu choisis librement
Avec ton Coeur de dépoussiérer ton Antre-Soi
A l'aide des fr-anges de ton balai vivant.

Alors, tout doux les gestes, parce que sinon tu tousses,
Tu t'étouffes, tu suffoques avec ces miasmes délé-terre.
Songe aux volcans qui fulminent et crachent les secousses
De notre Mère en colère : notre Ciel s'en trouve tout couvert.

Et la Lumière passe bien difficilement, attendant le moment
Où la paix revienne pour sublimer la sérénité retrouvée
Après ce cataclysme salvateur, où chaque chose est en mouvement
Tranquille et équilibré avec une vibration de bien-être mérité.

Quand tu fais place nette en toi, que la tort-peur, l'agitation,
Les craintes, les peines n'ont plus de pression sur ton quotidien,
Tu es accessible à ce qui t'entoure, car moins centré sur tes opinions.
Tes yeux s'ouvrent sur un nouveau monde qui est à côté de toi, ton vois-un...

https://sylviethaon.com/2016/01/30/je-deteste-faire-le-menage-mais-jadore-ma-maison-propre/

lundi 8 mai 2017

Achluophobie

Dans le noir, ce n'est pas facile de s'y retrouver :
On bute, on dérape, on s'accroche pour ne pas tomber.
Quelquefois, on reste même sans bouger par peur du mal
Que l'on peut se faire ou que l'on pourrait subir en frontal.

Et pourtant, si on se donne le temps de se centrer à l'intérieur
De nous, plutôt que de chercher désespérément à l'extérieur,
La lumière arrive spontanément et éclaire d'une douce vibration
Tout ce qui nous entoure, amenant le calme et la confiance des éons.

Mon Ami-e, pour cela, prends du temps pour toi :
Fais la pause-pose et dialogue avec ton Moi,
Pas celui de la tête, mais ton Coeur qui sait tout.
Ca parait simple et ça l'est : l'obscurité s'en ira tout doux...

http://francesca1.unblog.fr/2014/11/08/la-peur-est-loutil-le-plus-considerable-de-lobscurite/

dimanche 23 avril 2017

Quand je serai grande...

"Quand je serai grande, je serai comme toi
Libre d'aller où je veux, quand je veux
Et personne ne m'en empêchera, car moi
Je saurai parfaitement ce que je veux !"

L'adulte se pose alors les questions suivantes :
"Quand ai-je oublié ce que je voulais ?
Qu'est-ce qui me retient de faire ce qui m'enchante ?
Pourquoi suis-je dans l'obligation, et pas dans le choix acté ?"

Moralité : toujours écouter son enfant intérieur ;
C'est lui qui sait comment être heureux.
La vie nous est donnée pour se transcender dans le bonheur,
Et de pouvoir le partager tout autour de soi tel un trésor précieux.

http://www.ep46.fr/reparer-son-enfant-interieur/

vendredi 24 mars 2017

Pile et face

Je suis si fatiguée ces derniers temps
Dans mon corps et dans mon âme, sans savoir pourquoi...
Et cependant, je sais que cela est nécessaire justement
Pour le lâcher prise, qui pile efface mon désarroi.

Les émotions vont et viennent telles des montagnes russes,
Limite me faisant sentir propriétaire de plusieurs Moi.
Mais celles-ci m'apprennent que, tant et plus,
Le juste milieu pile efface ce déséquilibre inadéquat.

Saisir le sourire factice sur des visages rencontrés
Alors qu'à l'intérieur tout montre le rejet, voir l'opprobre,
M'aide à déployer tout l'Amour possible et désintéressé
Qui pile efface ma tristesse et me laisse sobre.

Aussi je remercie de tout mon cœur, humblement,
Ceux qui m'accompagnent sur ce chemin fleuri,
Certes, parfois caillouteux et plein de rebondissements,
Recelant au détour des trésors qui pile effacent mon air aigri.

http://www.deviantart.com/tag/yinyang?offset=2

samedi 18 mars 2017

L'Ame agit - La magie

Un grand cri de détresse retentit dans la maisonnée :
La baguette de Miss Emilie ne marche plus !
Au début, elle pensait qu'elle se trompait dans l'énoncé
Du sortilège, ou le maniement du poignet... Peine perdue !

Elle sentait bien que depuis sa crise de foie, tout était patraque,
Mais si sa baguette la lâchait aussi, alors là c'est le bouquet !
Complètement défaite, Emilie ne sait pas comment extirper de son sac
Une solution pour faire face à ce coup du sort sans être disgraciée.

Et oui, une sorcière sans baguette qui étincelle, c'est la honte !
Et puis, où trouver un réparateur de bout de bois magique hein ?!
Quelle galère... pourquoi, mais pourquoi le destin s'acharne, si prompt
A la mettre les deux genoux par terre, en pleurs, sans vision du lendemain...

Ses sanglots si profonds attirent sur son perron un jeune garçon.
Il vient poser ses mains sur ses épaules abaissées et tremblotantes.
Ce geste si doux stoppe aussitôt ses larmes et lui fait lever son menton.
Il lui demande ce qui peut la rendre si triste ; elle lui répond séance tenante.

"Ce n'est point un réparateur qu'il te faut Emilie, mais un voyage intérieur.
Tu as laissé en route ton feu créateur, c'est lui qui parle avec l'aide de ta baguette."
C'est une véritable révélation ! Oui, bien sûr ! C'est évident, elle n'avait plus de cœur
A l'ouvrage ces derniers temps. Et là où il est absent, nulle magie n'est possible en fait.

http://www.savethedeco.com/petits-plus/1254-50-etincelles-cierges-magiques.html