dimanche 17 juin 2018

Cool heure

Mettre de la couleur dans sa vie pour voir exploser la lumière
Derrière des lettres, des voix, de la matière : c'est comme un fil qui suit
Une onde dispensatrice de bonheur dans l'univers,
A ressentir avec le cœur bien ouvert et surtout connecté à lui.

Laisser sortir la couleur de son tube, de sa boîte pour l'étaler
Dans son assiette, sur un morceau de papier, sur son corps fatigué :
Tout change alors autour de soi comme éclairé d'une guirlande de lampions bariolés.
L'arc en ciel sublime le gris de l'orage dans le cocon des rayons ensoleillés.

Percevoir cette formidable source de joie demande d'être bien relié
A ce qui nous entoure, à ce que nous sommes, à ce qui nous fait vibrer.
La perle de pluie revêt des étincelles de mille feux à celui qui veut bien contempler.
Ami... un caillou, une feuille, un regard peut t'apporter la couleur dans ton ciel désappointé.

http://www.em3c.com/wp-content/uploads/couleur-unique-noir-blanc-fleur-iris-violet.jpg

jeudi 22 mars 2018

Tisseurs

Le fil monte et descend suivant l'aiguille qui pique
Le tissu tramé à cet effet. Qui peut savoir le motif
A venir de ce ballet rythmé et atypique
Si ce n'est la main qui est au bout de ce travail créatif.

Le choix des couleurs, pourquoi et pour qui se réalise ce montage,
Dans quel cadre et quel temps il est permis d'exister
Peut être un parallèle à nos vies quadrillées de passages
Où s'entrecroisent les fuseaux des possibles entremêlés.

Telle Morta qui tient le cordon d'un être dans sa main,
Et de l'autre un ciseau, chacun de nous est Maître
Sur la toile de son existence de son dessein,
Bien que l'on en doute et subisse ses effets délétères.

Car l'artiste est toujours nous dans l'application
Au quotidien des nuances et tonalités des expériences données.
L'image finale de l'Oeuvre produite est la somme des manifestations
De notre propre chef par nous-même orchestrées.

Alors, si le canevas ne nous plaît pas, à votre avis,
Que nous reste-t-il à faire ? On le décroche, on le refait,
On teste sa place : convient-il ? est-il subi ?
Puisque toujours nous restons Créateur de notre réalité...

https://www.canstockphoto.fr/tissu-blanc-texture-coton-19931432.html

mardi 13 mars 2018

Le Cercle d'Or

Rosa était une belle plante en pot.
Ses racines se limitaient sommairement
A un contenant plastique sans le savoir vraiment
Car ce qui comptait pour elle se résumait à sortir du lot.

Pourvu que son esthétique soit remarquable, sa tenue irréprochable,
Son parfum envoûtant et un endroit où être bien en vue,
Le reste était somme toute accessoire du moment qu'à tous elle plut !
Et puis, un matin, tout fut chamboulé d'un geste implacable...

Son univers de pot est renversé par la main d'une enfant
Qui veut la regarder de plus près, valdinguant sa scène
Au sol, explosant la motte de terre qui la faisait reine.
Mais par chance reste intact le fondement de son être végétant...

Oh malheur ! Oh désespoir pour Rosa ! Tout est sans dessus dessous,
Ses repères n'existent plus, alors sa vie est fichue forcément !
La voici transbahutée hors des lieux d'exposition de sa magnificence
Vers un cadre sans contour autour d'elle et effrayant pour le coup.

En plus, il y a d'autres fleurs qu'elle à proximité
Qui sentent bon et belles à regarder, faciles à aimer.
Comment va-t-elle pouvoir vivre en étant si rabaissée,
Estropiée, sans l'artifice d'un pot coloré, d'une attention favorisée ?

Soleil fit son apparition, couvrant tout de ses rayons sans distinction ;
Pluie irrigua le sol, abreuvant chacun et chacune à l'unisson ;
Air distribua une fine brise pour acheminer le pollen des unions ;
Et Terre alimenta ses protégés si divers de bien des façons.

Alors Rosa sent comme des frétillements dans ses racines qui se déploient,
Libres de s'expanser dans n'importe quelle direction, parmi d'autres que les siennes.
De multiples boutons se forment avec une confiance sereine
Dans leur floraison magique et divine, symbole de Rosa qui a trouvé sa voie.

La symbiose de tout ce qui l'entoure renforce ce qu'elle est
Et ne dénigre aucunement ses attributs mais les valorisent car elle a choisi
D'exprimer son être véritable grâce à un coup de pouce subi,
Nécessaire : en prenant chacun notre vraie place, nous créons notre éternité.

https://www.gograph.com/illustration/dark-green-and-gold-fractal-flower-gg69623671.html

vendredi 23 février 2018

Synapsés

Raconte-moi... Fais-moi sentir ce qui frémit en toi,
Que je puisse toucher du doigt les méandres qui t'animent.
Certes, je ne saurai vibrer à ta juste mesure de tes émois
Mais je ferai du mieux que je peux pour écouter tes intimes rimes.

Montre-moi tes yeux, afin que j'y plonge corps et âme...
Ils sont si puissants et majestueux quand ils s'ouvrent à moi,
Aux autres, comme une infinie délicatesse d'un moment profane
Accordé dans son absolu à l'être que tu regardes tel un roi.

Etreins-moi de tes mots, de tes gestes, de ton coeur
Puisque tu as cette énergie illimitée d'universalité
Envers tous ceux que tu croises sur ton chemin d'éclaireur,
Toi, Ami, Frère, Soeur, Voisin, Maître, de concert tous liés.

https://www.euronext.com/fr/synapse

mardi 13 février 2018

Télésthésie

J'aime à te penser là maintenant
Proche de moi, même si tu en es loin
Parce que je te sens en dedans
Malgré ton corps en moins.

J'aime à me penser présente avec toi
Même si physiquement il n'en est rien
Et pourtant tout concorde en moi
Comme se relient entre elles deux mains.

J'aime à nous penser séance tenante
Prêts à communiquer au lointain
Par le biais de cette alchimie prégnante
Qu'est l'Amour de son divin prochain.

http://www.lecoindelenigme.com/vitruve.htm

dimanche 21 janvier 2018

Aurore - Hors or

Le soleil se couche et mon cœur se serre
Loin de ses rayons qui ne me caressent plus de concert.
Tout en moi est compressé, vidé de son air
Alors qu'il y a peu j'étais emplie de ses mystères.

Ces moments de bonheur seraient-ils au final mon malheur ?
Non, je ne veux pas le voir comme tel, c'est un leurre.
Connaître la fusion avec cette Lumière de cette ampleur
Est un trésor sans nom et sans frontière, une vraie gageure.

Alors je laisse ma peine s'évader, s'effriter, s'effilocher.
J’acquiesce en silence à cette torpeur qui s'effraie
De penser que ce bonheur est à l'extérieur de mon être
Car en fait c'est de moi et de moi seule que tout naît.

https://www.koreus.com/image/coucher-soleil-butterfly-valley.html

mardi 24 octobre 2017

Clé air de l'Une

Dans la nuit sombre, douce et étoilée, se coulait une belle Soeur aimée.
La pénombre faisait luire ses cheveux d'or, ondulant tels une rivière nacrée.
Elle paraissait dans cette torpeur si fluide, si vibrante, limite ensorcelante.
Un rêve devenu réalité par la magie de l'instant, un véritable présent.

Son regard était perçant mais très doux, à l'image d'une Maman envers ses petits.
Ses gestes avaient la perfection d'une âme qui sait ce qu'elle fait avec une justesse infinie.
Tout en elle criait l'unification dans la joie de vivre et d'exprimer ce qui est.
Dame Lune, puisque c'est de toi dont il s'agit, tout ton être est parfait...

http://pixheaven.net/reaction_us.php?nom=060808_0844